Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 30 janvier 2011
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Thèmes :

  • Auteurs :



Réponse des associations à la proposition de « Paroles et Musiques » de rencontrer Sexion d’Assaut

Lettre ouverte des membres du collectif : Autrement Gay – FACE à FACE – SOS Racisme Loire – Les oubliés de la mémoire

Saint-Étienne le 24 janvier 2011

Aux organisateurs du festival Paroles et Musiques

Par courrier en date du 19 janvier dernier vous nous proposez une rencontre avec Sexion d’Assaut avec la presse et les élus de la ville de Saint-Etienne.

Après consultation de nos structures respectives, nous refusons cette rencontre pour les motifs suivants :

- La précédente rencontre de ce type organisée à Lyon le 29 octobre dernier avec la ville de Lyon, le Transbordeur
, les associations SOS Racisme, Rimbaud,
 la Lesbian & Gay Pride et
Lefa s’est soldée par un échec. Refus de s’engager contre le délai de prescription de 3 mois : « Non, désolé de vous décevoir mais nous ne sommes pas des militants de la cause gay. On préfère ne pas s’engager par peur de ne pas pouvoir tenir nos engagements car notre emploi du temps est très chargé. » (source : www.tribunedelyon.fr)

- les propositions faites au groupe lors du concert au Fil n’ont pas été acceptées par Sexion d’Assaut en particulier le versement d’une somme forfaitaire de 800 euros au FIL pour financement d’actions de prévention dans cette salle.

- les chansons à caractère homophobe n’ont pas disparu de la circulation et sont très facilement accessibles. L’album « L’écrasement de tête » qui contient la chanson « cessez le feu » est en vente sur internet (fnac.com).. D’autres chansons sont en écoute libre sur plusieurs sites. (source : http://www.paroles-de-musique.eu).

- le titre « le relais » dans lequel les rappeurs scandent « ceux qui disent qu’on a changé sont peut être sourds » a été posté sur internet une dizaine de jours après le mea culpa officiel du groupe et a totalement brouillé le message des regrets exprimés par Lefa (source : laprovence.com).

L’ambiguité aurait pu être facilement levée en acceptant de réaliser ne serait-ce qu’une seule des actions proposées lors de la rencontre du 29 octobre à Lyon.

Face à toutes les paroles homophobes des chansons toujours en circulation, seuls des actes d’engagement forts contre l’intolérance peuvent avoir un impact qui puisse contrebalancer un tant soit peu ces appels à la haine. En leur absence, toute nouvelle rencontre est inutile et même inacceptable en raison de la publicité donnée à ce groupe à chaque apparition publique.

Nous espérons encore une fois vous convaincre de revenir sur ce choix que personne ne comprend et qui serait désastreux pour l’image de Paroles et Musiques et de Saint-Étienne.

Les membres du collectif Autrement Gay – FACE à FACE – SOS Racisme Loire – Les oubliés de la mémoire


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut