Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 7 septembre 2010 et actualisé le 10 septembre 2010
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Thèmes :

  • Auteurs :


18 Décembre : Journée Internationale des Migrant-e-s

18 décembre à 18h00, Place Jean Jaurès côté kiosque à Saint-Etienne


Gagner sur les retraites c’est possible !

Communiqué de l’Union syndicale Solidaires après la journée de grève et de manifestations du 7 septembre

Plus de 3 millions de manifestants dans toute la France, salariés du privé et du public, chômeurs, jeunes, retraités, ont exprimé leur colère et leur rejet d’un projet de loi injuste, inefficace, aggravant encore les inégalités. La journée de grèves et de manifestations organisée par l’intersyndicale a été un succès considérable avec de fortes grèves dans de nombreux secteurs.

Elle montre que ce projet de loi est fondamentalement refusé par la population.

Ce gouvernement, dont le seul souci est de complaire au patronat et aux plus riches, refuse d’envisager une nouvelle répartition de la richesse produite qui permettrait, sans problème, de financer nos retraites. Il n’a aucune légitimité pour conduire une réforme qui engage l’avenir des générations futures.

Pourtant et malgré le fait que journée d’action après journée d’action, la mobilisation devient de plus en plus importante, le gouvernement ne renonce pas. Après le refus de toute négociation, nous avons droit maintenant à une parodie de débat parlementaire, le président de la République voulant faire adopter par l’Assemblée nationale son texte à la va-vite dans les jours qui suivent. Son choix est clair : le passage en force.

Un bras de fer est donc engagé. Face à la détermination du gouvernement nous devons faire preuve d’une détermination plus grande encore. Pour l’Union syndicale Solidaires, l’enjeu est aujourd’hui de forcer le gouvernement à céder. Il faut donc s’en donner les moyens. Les salariés doivent discuter et organiser la reconduction de la grève partout où cela est possible et il est de la responsabilité de l’intersyndicale de décider d’une suite à la hauteur des enjeux au 7 septembre, suite qui devrait avoir lieu dans les jours qui viennent. Ce gouvernement ne cédera que contraint et forcé. Imposons-lui le retrait de ce projet !

Le 7 septembre 2010



SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut