Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 15 octobre 2010
Cet article au format imprimable : impression
Evénements
liés à cet article
  • Sur l'agenda :

    • Pour les retraites : rassemblement à la fête du Livre
      Place de l’Hôtel de Ville de Saint-Etienne Le vendredi 15 octobre 2010 à 11h30


    • Action collective
      Parking du McDO d’Andrézieux Boutéon Le vendredi 15 octobre 2010 à 13h30


    • Nouvelle rencontre inter-secteurs pour décider d’actions
      Bourse du travail de St-Etienne Le samedi 16 octobre 2010 à 14h00


    • Action au Medef
      Technopôle de St-Etienne Le lundi 18 octobre 2010 à 11h30


Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

  • Thèmes :

  • Auteurs :



Appel du comité issu de la rencontre inter-secteurs du 14/10

C’est maintenant qu’il faut y aller, pour gagner !

Appel du comité issu de la rencontre inter-secteurs du 14/10

Pour le retrait de la contre-réforme des retraites

Jeudi 14 octobre, 120 personnes se sont réunies à Saint-Étienne : salarié-e-s en grève de différents secteurs professionnels, du public et du privé, chômeurs, chômeuses, précaires, étudiant-e-s, lycéen-ne-s, retraité e-s, non syndiqué-e-s et syndiqué-e-s de diverses organisations.

C’est maintenant qu’il faut y aller, pour gagner !

La contre-réforme des retraites allonge le nombre d’années de travail pour toutes et tous. Elle pénalise plus encore les salarié-e-s aux carrières discontinues, les femmes et celles et ceux exposé-e-s aux métiers pénibles. Cette réforme n’a comme objectif que de faire des économies sur le dos des travailleurs/ses tout en sapant les bases de notre système de retraites par répartition pour le livrer aux assurances et aux banques.

Le travail d’explication mené depuis des mois, l’unité d’action syndicale, les millions de manifestant-e-s lors des mobilisations, les assemblées générales ont créé un rapport de force qui montre que les salarié-e-s peuvent gagner et imposer au gouvernement le retrait de son projet de loi. Malgré ce désaveu massif, ce gouvernement noyé dans les magouilles et les dérives racistes refuse de retirer son projet, tentant d’imposer une défaite et un recul majeurs au mouvement social.

Les jours qui viennent sont décisifs. Partout la colère et la volonté de se mobiliser montent. Nos revendications sur les salaires, les conditions de travail, l’emploi, s’ajoutent partout à notre refus de ce recul social.

Tous ensemble nous devons agir pour que le mouvement interprofessionnel d’ampleur s’amplifie dans tout le pays par la grève générale, reconductible, et par le blocage de l’économie.

Partout la grève est reconduite

- Les 6 raffineries TOTAL sont en cours d’arrêt complet ; 11 des 12 raffineries du pays sont touchées par la grève.
- Les Assemblées Générales de cheminot-e-s ont réuni de nombreux/ses grévistes et décidé la poursuite de la grève.
- A la RATP, une grande majorité des Assemblées Générales a reconduit la grève. La grève touche aussi les transports urbains de plusieurs villes : Dunkerque, Clermont-Ferrand, Poitiers, Dijon, Nancy, Marseille…
- L’industrie (métallurgie, chimie, verre, etc.) est aussi concernée, la poursuite du mouvement est décidée dans plusieurs usines Alsthom, Renault, Bombardier, St Gobain, Sanofi, BASF, Lafarge,…
- Au Ministère des Finances, l’intersyndicale appelle à des Assemblées Générales et à la reconduction de l’action.
- La grève se poursuit également dans différents services départementaux et musées, au ministère de la Culture.
- Le personnel de diverses Collectivités Territoriales (Mairie, Conseil Général) est toujours en grève.
- Le mouvement se poursuit dans les terminaux méthaniers des ports, dans des centrales nucléaires, dans la distribution électrique et gazière.
- L’Education Nationale, l’Audiovisuel, sont aussi touchés.

Dans la Loire, le mouvement s’amplifie

Les salarié-e-s en grève reconductible ont besoin du soutien de tous. Des postier-e-s, des enseignant-e-s, des cheminot-e-s, des salarié-e-s de la métallurgie, de la plasturgie, d’entreprises de mécanique, de la sécurité sociale, des raffineries, des employé e s communaux/ales, Michelin Roanne sont déjà en grève reconductible. Les lycéen ne s et les étudiant e s se mobilisent. Certains tiennent des piquets de grève, jour et nuit. Vous pouvez passer les rencontrer pour les soutenir :
- Dura Automotive Systems, à La Talaudière
- Mécacentre Saint-Etienne (18 Rue Edouard Martel)
- Centre de tri de Saint-Etienne Montreynaud
- Services techniques municipaux de Saint-Etienne (La Terrasse)…

L’action la plus efficace, c’est de participer soi même à la grève, aux manifestations, et aux actions de blocage.

- Vendredi 15/10, 13h30 à Andrézieux : rendez-vous sur le parking de MacDo pour une action collective
- Samedi 16/10, 10h00 à Saint-Etienne Châteaucreux : grande manifestation à l’appel de tous les syndicats
- Samedi 16/10, 14h00, Bourse du travail de Saint-Etienne : nouvelle réunion ouverte à tou-te-s pour décider de nouvelles actions
- Lundi 18/10, 11h30, rassemblement devant le siège du Medef à St-Etienne (technopôle)


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut