Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 10 avril 2014
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Fonctions :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Thèmes :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Auteurs :



Deux collégiens stéphanois en centre de rétention administrative

Les enseignants du collège - Les parents du Conseil Local FCPE du collège Jean Dasté_St Etienne

Euron Tali (3°3 ) et son frère Arber Tali ( 5°4 ) sont élèves au collège Jean Dasté à Saint-Etienne.

Ce mercredi 9 avril vers 7H30, eux deux, leur frère Bechar, lycéen à la cité scolaire d’Andrézieux, et leur mère ont été interpellé-e-s au domicile familial dans le quartier de Montchovet à Saint-Etienne.

D’après ce que nous ont rapporté des témoins, les trois adolescents sont semble-t- il, restés dans un véhicule de la Police Nationale stationné devant le commissariat de Saint-Etienne pendant la durée de la garde à vue de leur mère, avant que la famille ne soit transférée au centre de rétention de l’aéroport de Lyon-Satolas en milieu de matinée, comme semble- t- il une vingtaine de personnes ou familles interpellées dans la matinée en Rhône-Alpes.

La nouvelle de leur interpellation, annoncée par une radio locale, a provoqué une profonde émotion au collège Jean Dasté : savoir que nos élèves ont été emmenés par la Police à l’heure même où ils allaient prendre le chemin de l’École, imaginer l’extrême violence morale que vivent ces enfants sages et gentils, interpellés au petit matin, emmenés par la Police, enfermés comme des délinquants, loin de leur quartier, loin du collège où ils vivent leur vie d’écoliers, cela est insupportable, contraire aux valeurs que la République nous charge d’enseigner, contraire au simple respect humain du à chaque élève, à chaque enfant.

A l’intercours de dix heures, la totalité des enseignant-e-s du collège et de la SEGPA présent-e-s ce mercredi matin au collège ont constaté que dans ces conditions ils/elles ne voulaient pas faire cours comme si de rien n’était, voir pour beaucoup se sentaient incapables de reprendre leurs classes.

Les dix neufs enseignant-e-s présent-e-s ont donc suspendu les cours à titre de protestation, informé les élèves et les familles de leur décision et de ses raisons par un mot dans les carnets de liaison et organisé une conférence de presse à la Bourse du Travail de Saint Etienne.

Au delà de l’émotion très forte ressentie par tous les adultes de la communauté scolaire comme par les élèves, les personnels et les parents du collège veulent croire que l’engagement solennel de monsieur le Président de la République : « Je veux prendre l’engagement, si je suis élu à la présidence de la République, de mettre fin dès mai 2012 à la rétention des enfants et donc des familles avec enfants » ( François Hollande - 20 févier 2012 ) a encore un sens.

Les enfants, les élèves, n’ont rien à faire dans les centres de rétention : nous demandons que l’on nous rende nos élèves, qu’eux et leur mère puissent quitter le centre de rétention et rentrer chez eux, dans leur logement, dans leur collège.

Les enseignant-e-s du collège, les parents du Conseil local FCPE de Jean Dasté


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut