Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 25 février 2014
Cet article au format imprimable : impression
Evénements
liés à cet article
  • Sur l'agenda :

    • Mardi 18 mars : grève intersyndicale
      St-Etienne et Roanne Le mardi 18 mars 2014


Dossiers apparentés
  • Secteurs :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Fonctions :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Thèmes :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Auteurs :



Mardi 18 mars : grève intersyndicale

Public+ privé contre l’austérité

Mobilisons-nous dans et pour l’éducation aussi !

Mardi 18 mars a enfin lieu une mobilisation intersyndicale de tou-te-s les salarié-e-s contre la politique d’austérité menée par le gouvernement. Au-delà des discours sur la priorité à l’éducation et de quelques mesures jugées positive par des collègues, c’est cette même politique d’austérité dont nous subissons les conséquences dans l’Éducation Nationale.

Les postes créés dans le primaire et le secondaire, dont l’essentiel est absorbé par la formation initiale, ne couvriront pas les augmentations d’effectifs d’élèves à la rentrée Prochaine. Les dotations horaires des établissements du second degré sont arrivées et montrent leur insuffisance. Quant à la carte scolaire du premier degré repoussée partout après les élections municipales ( on comprend pourquoi), elle promet une fois de plus de déshabiller Pierre pour tenter d’habiller (un peu) Paul. Globalement les effectifs des classes et des groupes ne vont pas diminuer , et c’est souvent l’inverse qui va se produire. De ce fait, la majorité des personnels ne voient aucune rupture avec les gouvernements précédents pour ce qui concerne les conditions de travail et celles de leurs élèves.

Les annonces sur l’éducation prioritaires sont également très limitées dans leurs effets car pour des raisons budgétaires elles ne s’appliquent qu’à un tout petit nombre de réseaux. Et une des principales raisons de l’échec de la réforme des rythmes scolaire est également liée aux moyens insuffisants, qui ne permettent pas de réduire le temps de travail des enseignant-e-s et d’offrir des encadrements suffisants et de qualité pour tou-te-s.

C’est le choix de ’austérité pour les salarié-e-s et les services publics, le choix des cadeaux aux patrons et aux actionnaires qu’il faut combattre. On ne gagnera de véritables avancées pour le service public d’éducation que si nous créons un rapport de force général pour une autre répartition et une autre utilisation des richesses.

Le 18 mars, la FSU, SUD éducation, la CGT éduc’action, la FNEC-FP-FO appellent les personnels de l’éducation nationale à la grève et aux manifestations.

Rendez-vous pour manifester le 18 mars :
11h00 devant la bourse du travail de St-Etienne

PDF - 87.5 ko
tract-sud-éducation-18-mars-2014
PDF - 215.6 ko
communiqué-commun-fonction-publique-18mars
OpenDocument Text - 16.1 ko
déclaration-préalable-intention-grève-18mars-2014

Post-Scriptum

Pour les enseignant-e-s faisant classe devant élèves, la déclaration préalable d’intention de faire grève doit être déposée à l’inspection ou envoyée par mail à votre IEN avant le samedi 15 mars.


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut