Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 31 janvier 2011
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

  • Thèmes :

  • Auteurs :



Défendre les RASED et donc combattre le dispositif de « l’aide personnalisée »

Communiqué de SUD éducation Loire du 31 janvier 2011

PDF - 136.5 ko
Défendre les RASED et donc combattre le dispositif de « l’aide personnalisée »

Pourquoi SUD n’a pas signé « l’appel national pour les RASED » de janvier 2011 - Plusieurs organisations ont publié fin janvier 2011 un appel national en défense des RASED. Nous en partageons les revendications. Dans sa version initiale, le texte contenait une critique du dispositif de l’aide personnalisée, qui est l’instrument par lequel les RASED sont détruits. SUD aurait bien entendu signé ce texte, même s’il était un compromis avec d’autres organisations. A la demande de certains syndicats, toute allusion à l’aide personnalisée a été enlevée de l’appel. C’est la raison pour laquelle SUD éducation n’a pas signé ce texte.

L’aide personnalisée détruit les RASED au détriment des élèves les plus en difficulté - Contrairement aux affirmations du Ministre sur le « maintien » des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté, l’aide personnalisée devient la seule réponse institutionnelle, et est présentée, avec les « stages de remise à niveau », comme la panacée pour remédier à toutes les difficultés scolaires, alors même que leur efficacité est mise en doute par les recherches et les rapports officiels. Les RASED qui vont payer à nouveau un lourd tribut à la politique d’austérité ne pourront plus exercer leurs missions de prévention et de remédiation des difficultés sur tout le territoire, au détriment des élèves les plus en difficulté et de leurs familles. Il est pour nous incohérent de prétendre défendre les RASED en acceptant l’instrument de leur casse, l’aide personnalisée.

SUD éducation considère la disparition des RASED comme une attaque forte contre le service public d’éducation - Nous réaffirmons le rôle indispensable des réseaux d’aides spécialisées auprès des élèves, des écoles et des familles, et la complémentarité des trois spécialités professionnelles des réseaux : pédagogiques, rééducatives et psychologiques. Nous refusons les fermetures de postes, revendiquons le rétablissement des postes supprimés et un nombre de départs en stage CAPA-SH et DEPS au moins équivalent au nombre de départs à la retraite et aux postes vacants. Nous revendiquons l’abandon du dispositif de l’aide personnalisée. Dès la mise en place de l’aide personnalisée, qui, nous le savions tou-te-s, servirait de prétexte à la disparition des RASED, SUD éducation a tout fait pour organiser la résistance, en participant partout aux grèves et aux actions menées contre l’ensemble des contre-réformes qui visaient à ce moment-là l’école primaire, avec la volonté constante de toujours lier les mesures entre elles, et de toujours mobiliser les personnels ensemble.

Riposter ensemble - Face aux nouvelles suppressions de postes RASED, face aux suppressions massives de postes de remplaçants, face aux hausses des moyennes entrainant des fermetures de classe, SUD éducation affirme plus que jamais que c’est tous ensemble et par des mobilisations d’ampleur que nous pourrons gagner. Comme la casse des services publics fragilise l’accès aux droits pour les populations les plus fragiles, la casse de l’École Publique a comme premières victimes une majorité d’enfants des classes populaires. Ceux qui opèrent de telles coupes budgétaires n’ignorent rien de cela. Leur projet est tristement cohérent. Opposons-leur notre nombre, notre unité et notre détermination !


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut