Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 9 décembre 2010
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

  • Thèmes :

  • Auteurs :



Un syndicaliste détenu « préventivement » lors d’une visite de Sarkozy dans l’Allier

Le 25 novembre, au Mayet de Montagne, les gendarmes sont venus chercher un militant SUD à la sortie du travail et l’ont retenu durant près de 5 heures sans motif ni cadre juridique. Notre camarade a été privé de liberté le temps de la visite du président de la République dans cette localité.

Ci-dessous un communiqué de Solidaires Auvergne.

Voir également l’article du journal Le Monde

Une répression injuste et inacceptable !

Non à la criminalisation du mouvement social !

Les cas de répression se multiplient sur tout le territoire à l’encontre de militants qui ont participé à des actions lors du mouvement social contre la réforme des retraites, le département de l’Allier n’est pas en reste.

-  Les 17 et 29 novembre des camarades de la CGT et de SUD ont été convoqués au commissariat de Montluçon pour avoir collé des affiches sur la vitrine de la permanence de l’UMP. L’Union syndicale Solidaires Auvergne réaffirme la légitimité de cette action intersyndicale et apporte tout son soutien aux personnes concernées.

-  Le 23 novembre, à Moulins, les forces de l’ordre ont chargé et gazé les manifestants qui protestaient pacifiquement contre la contre-réforme des retraites. Le jour même, l’intersyndicale de l’Allier a protesté auprès du Préfet.

-  Le 25 novembre, au Mayet de Montagne, les gendarmes sont venus chercher un militant SUD à la sortie du travail et l’ont retenu durant près de 5 heures sans motif ni cadre juridique. Notre camarade a été privé de liberté le temps de la visite du président de la République dans cette localité. L’Union syndicale Solidaires Auvergne condamne vivement l’arbitraire de tels agissements et demandera solennellement des comptes au préfet du département. D’ores et déjà une plainte pour arrestation abusive a été déposée.

-  Le 29 novembre, deux militants CGT étaient convoqués au commissariat de Moulins et mis en garde à vue pour outrage. Ils passeront devant le tribunal le 26 janvier. L’Union syndicale Solidaires appelle à soutenir largement ces camarades et demande à la justice de les relaxer purement et simplement.

Tout cela est inacceptable !

L’Union syndicale Solidaires Auvergne proteste vivement contre la répression qui s’abat sur des militants dont le seul tort est de lutter contre les injustices et leur exprime toutes sa solidarité.

L’Union syndicale Solidaires Auvergne appelle l’ensemble des citoyens du département à se mobiliser contre la répression anti-syndicale en s’associant aux initiatives qui seront proposées.


SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut