Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 29 janvier 2016
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Fonctions :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Thèmes :

    • Aucun dossier dans cette catégorie

  • Auteurs :

    • Aucun dossier dans cette catégorie



L’ASH, dépecé un peu plus

RASED, EREA et SEGPA, victimes des circulaires et de l’austérité

Lors du GT du jeudi 20 janvier, l’Inspecteur d’Académie Adjoint a précisé les choix opérés dans la Loire.

RASED :

Des E à la place des G

Lors de la présentation du document sur l’enseignement spécialisé, SUD éducation a demandé aux responsables académiques présents pourquoi en face de l’option E était indiqué : « CLAD - RA (retard scolaire) + troubles du caractère et du comportement ». Nous avons précisé, même si la circulaire d’aout 2014 (que nous avons combattu au ministère lors de sa présentation) indiquait que les deux options E et G devaient prendre mutuellement en compte leurs spécificités, elle n’autorisait pas ce genre d’insertion laissant supposer que les postes E allaient maintenant travailler sur des problématiques élèves qui correspondent aux missions des postes G.

En réponse à notre question : « l’IA missionnera les postes E pour travailler avec les élèves qui sont dans cette problématique. »

Faute de départ massif en formation G, et devant l’urgence quotidienne de réponses à apporter aussi bien aux élèves qu’aux enseignant-e-s des classes, l’IA déshabille un peu plus les E pour donner le change et calmer les enseignant-e-s en attente des réponses du RASED.

L’école, les élèves et les enseignant-e-s ont besoin de RASED complets. La crainte est grande de voir disparaître nos collègues G au profit de collègues « multi-cartes » piloté-e-s par un fac similé du RASED : le pôle ressource

EREA :

Des AED à la place d’ enseignant-e-s

On l’attendait depuis longtemps, on le redoutait même, l’IA l’a fait. Nos 7 collègues de l’EREA de Sorbiers sont dégagé-e-s pour laisser la place à de futur-e-s AED.

Nos collègues qui n’arrivaient plus à se concerter tous en même temps du fait de fiches de postes créées volontairement pour cela par la direction de l’établissement sont purement et simplement éjecté-e-s.

C’est à la fois un coup très dur pour ces enseignant-e-s qui s’étaient investi-e-s dans ce type de poste particulier mais aussi très préoccupant pour les élèves de l’EREA qui ne pourront trouver dans la bonne volonté des AED non formé-e-s la professionnalité de nos collègues.

Des précaires confronté-e-s à des situations difficiles, la crainte d’un turn over est grande, fragilisant un peu plus des élèves qui ont besoin de repères.

SEGPA :

Des profs à la place des PE

La mise en application de la nouvelle circulaire sur les SEGPA prendra effet à la rentrée prochaine. Concrètement les élèves à N et N+1 entreront dans le nouveau dispositif de la 6e SEGPA inclusive en même temps. C’est donc mathématiquement parlant la possibilité d’un doublement de ce public scolaire. Tous les élèves qui devaient avoir une année de retard pour entrer en 6e SEGPA et qui attendaient leur affectation vont cotoyer tous ceux qui ont eu cette orientation dans cette 6e inclusive directement à la sortie de l’école primaire, sans redoublement préalable.

A notre question : « mais comment allez-vous faire pour accueillir autant d’élèves d’un seul coup ? » la réponse est : « réforme du collège !!! »

Pour l’administration, la réforme du collège, indépendamment du nombre de PE qui n’augmente pas, va permettre d’absorber cet afflux. Ce sont bien évidemment les profs qui vont inclure de manière massive ces élèves.

Oui mais voilà, alors que l’on pourrait s’attendre à une augmentation de la DHG pour les SEGPA, c’est tout l’inverse qui se produit, elle baisse globalement sans nécessairement une augmentation de la DHG du collège où est implantée la SEGPA.

Faites autant avec moins et valoriser les bonnes pratiques pédagogiques !

L’austérité prévaudra toujours sur le handicap. Inversons les choses, luttons !